Results (1 - 9) of 9

Show results for

Product Type

  • All Product Types
  • Books (9)
  • Magazines & Periodicals
  • Comics
  • Sheet Music
  • Art, Prints & Posters
  • Photographs
  • Maps
  • Manuscripts &
    Paper Collectibles

Refine by

Condition

Binding

Collectible Attributes

Seller Location

  • All Locations

Seller Rating

ALLE MACHT AAN DE ARBEIDERS - TOUT LE POUVOIR AUX OUVRIERS (AMADA-TPO)

Published by AMADA-TPO (1972-1973), (Belgique) (1972)

Used

Quantity Available: 1

From: LIVRESCOLLECTOR (Lessines, Belgium)

Seller Rating: 5-star rating

Add to Basket
US$ 24.06
Convert currency
Shipping: US$ 17.40
From Belgium to U.S.A.
Destination, rates & speeds

About this Item: AMADA-TPO (1972-1973), (Belgique), 1972. Agrafé, 30cm x 21cm, non paginé (16pp stencylées). Légères rousseurs au bord supérieur de la p. 1, sinon très bon état. Alle Macht aan de Arbeiders - Tout le Pouvoir aux Ouvriers (AMADA-TPO) fut fondé en octobre 1970 en tant que "parti en construction" par des militants maoïstes flamands de Leuven, issus du mouvement contestataire étudiant et engagés dans la solidarité avec les mineurs du Limbourg belge. Dès 1971, ils éditèrent leur première publication en français. L'organisation, marquée alors par l'ouvriérisme, le spontanéisme et le sectarisme, mena une lutte idéologique offensive contre ses deux principaux rivaux, le Parti Communiste Marxiste-Léniniste de Belgique - PCMLB, issu du Parti Communiste de Belgique fondé par Jacques Grippa, et l'Union des Communistes Marxistes-Léninistes de Belgique - UCMLB, qui implosa en mars-avril 1976 et dont une partie des militants rejoignit en mai AMADA-TPO. En 1979, celle-ci tint son premier Congrès et devint le Partij van de Arbeid van België - Parti du Travail de Belgique (PVDA-PTB), présidé par Ludo Martens ; Laurent-Désiré Kabila, le futur Président de la République Démocratique du Congo, assista comme observateur à ce premier Congrès. Toujours actif, le PVDA-PTB, premier parti belge de la gauche radicale en termes d'audience, n'a cependant jamais récolté que des résultats modestes lors des élections, ses deux meilleurs scores étant de 0,74 % aux élections fédérales de 1987 et de 0,84 % à celles de 2007. En 2008, Peter Mertens remplaça Ludo Martens à la présidence et le parti cessa de se réclamer de l'extrême-gauche, se considérant comme un parti communiste "proche des gens". TRES RARE recueil non titré de quatre textes : AMADA montre la voie vers la libération des ouvriers, par "un simple camarade ouvrier de Cockerill Yards" : AMADA, qu'est-ce que c'est ? Pourquoi est-ce qu'on persécute AMADA ; L'action d'AMADA dans le passé et maintenant ; But et possibilités d'AMADA (La première phrase du texte est digne de figurer en tête d'une anthologie de l'ouvriérisme et du spontanéisme : "Tous les ouvriers portent, profondément en eux, les idées communistes telles qu'elles ont été décrites par Marx et Lénine") (4pp). Les deux médecins communistes d'Hoboken une fois de plus persécutés par la justice de classe ! (4pp). Solidarité totale avec la lutte des peuples palestinien et arabe pour la libération nationale (3pp). Le dirigeant syndical "gauchiste" Lambion de Liège : un combatteur (sic) avant-garde (sic) au service du capital contre le communisme (4pp). Joints : "Le parti veut en finir avec son passé stalinien : le PTB vote pour "les gens d'abord", par Martine Vandemeulebroucke ("Le Soir" de Bruxelles du 3 mars 2008, 25,5cm x 14cm avec une photo en couleurs) ; "Le nouveau visage du PTB", par David Coppi ("Le Soir" du 9 mars 2010, une page avec une photo en couleurs). Belgique / Communisme / Maoïsme / Gauchisme / Palestine / Syndicalisme / Médecine. Seller Inventory # 8824

More information about this seller | Contact this seller 1.

AMADA-TPO

Published by AMADA-TPO nov-76, Anvers

Used

Quantity Available: 1

From: LIVRESCOLLECTOR (Lessines, Belgium)

Seller Rating: 5-star rating

Add to Basket
US$ 28.87
Convert currency
Shipping: US$ 17.40
From Belgium to U.S.A.
Destination, rates & speeds

About this Item: AMADA-TPO nov-76, Anvers. Agrafé, 30cm x 21,5cm, 23pp, 1p d'errata jointe. Petits plis au coin supérieur droit, sinon excellent état, complet du feuillet d'errata. TRÈS RARE réfutation d'un texte du "camarade Louis" intitulé "Le programme d'AMADA: un abandon complet de la vie révolutionnaire", "continuation directe de la ligne d'UCMLB, de la ligne de Benout-Nejszaten-Pollet" (p.1). Seules les deux premières parties de cette réfutation sont publiées ici. Sommaire: Les conceptions anarchistes et trotskystes visant à détruire le parti ouvrier communiste en construction: Cinq thèses anarchistes contre l'édification du Parti Communiste; Une tentative pour détruire la discipline prolétarienne, pour détruire le Parti; Quatre thèses anti-parti, reprises de l'oeuvre de Trotsky (pp1-18). Apprendre de l'avant-garde du mouvement communiste international, le P(arti) C(ommuniste) C(hinois). Combattre les attaques sournoises anti-chinoises: Réfutation des positions anti-chinoises; Une base sur laquelle peut se cristalliser une ligne anti-chinoise et anti-communiste (pp19-23). Alle Macht aan de Arbeiders - Tout le Pouvoir aux Ouvriers (AMADA-TPO) fut fondé en octobre 1970 en tant que "parti en construction" par des militants maoïstes flamands de Leuven, issus du mouvement contestataire étudiant et engagés dans la solidarité avec les mineurs du Limbourg belge. Dès 1971, ils éditèrent leur première publication en français. L'organisation, marquée alors par l'ouvriérisme, le spontanéisme et le sectarisme, mena une lutte idéologique offensive contre ses deux principaux rivaux, le Parti Communiste Marxiste-Léniniste de Belgique - PCMLB, issu du Parti Communiste de Belgique fondé par Jacques Grippa, et l'Union des Communistes Marxistes-Léninistes de Belgique - UCMLB, qui implosa en mars-avril 1976 et dont une partie des militants rejoignit en mai AMADA-TPO. En 1979, celle-ci tint son premier Congrès et devint le Partij van de Arbeid van België - Parti du Travail de Belgique (PVDA-PTB), présidé par Ludo Martens ; Laurent-Désiré Kabila, le futur Président de la République Démocratique du Congo, assista comme observateur à ce premier Congrès. Toujours actif, le PVDA-PTB, premier parti belge de la gauche radicale en termes d'audience, n'a cependant jamais récolté que des résultats modestes lors des élections, ses deux meilleurs scores étant de 0,74 % aux élections fédérales de 1987 et de 0,84 % à celles de 2007. En 2008, Peter Mertens remplaça Ludo Martens à la présidence et le parti cessa de se réclamer de l'extrême-gauche, se considérant comme un parti communiste "proche des gens". L'Union des Communistes (Marxistes-Léninistes) de Belgique - UC(ML)B fut fondée en avril 1972 par des militants issus du groupe Tout le Pouvoir aux Travailleurs - TPT (lui-même issu en 1970 de l'organisation maoïste Université-Usine-Union - UUU créée en novembre 1968 à l'Université Libre de Bruxelles) et du Comité Joseph Staline pour l'Unité Rouge (créé en 1969). En avril 1976, l'organisation implosa et, en mai 1976, une majorité de ses militants rejoignit le mouvement AMADA-TPO. L'UC(ML)B survit néanmoins jusqu'en 1977, certains de ses membres créant alors le Parti Communiste de Belgique - Marxiste-Léniniste, qui prendra en 1986 le nom de Renouveau Ouvrier. Belgique / Communisme / Maoïsme / Gauchisme / Trotski. Seller Inventory # 8843

More information about this seller | Contact this seller 2.

AMADA-TPO

Published by Education Prolétarienne, Berchem (Belgique) (1976)

Used

Quantity Available: 1

From: LIVRESCOLLECTOR (Lessines, Belgium)

Seller Rating: 5-star rating

Add to Basket
US$ 56.29
Convert currency
Shipping: US$ 17.40
From Belgium to U.S.A.
Destination, rates & speeds

About this Item: Education Prolétarienne, Berchem (Belgique), 1976. Broché, 20,5cm x 14,5cm, 104pp, annexe (Procès-verbal du meeting de l'UCMLB à Louvain le 29 février 1976, 35pp). Petit pli au coin supérieur droit, plis au coin inférieur droit de la couverture recto, sinon très bon état. TRES RARE brochure de l'organisation Alle Macht aan de Arbeiders - Tout le Pouvoir aux Ouvriers (AMADA-TPO) éditée suite à un meeting organisé par l'Union des Communistes (Marxistes-Léninistes) de Belgique - UCMLB le 29 février 1976 à Louvain. AMADA-TPO y "appelle tous les militants et sympathisants de l'UCMLB à quitter cette organisation, dirigée par une poignée d'éléments anti-parti. AMADA est prêt à recueillir dans ses rangs tous les militants et sympathisnts de l'UCMLB, (ne faisant) exception que pour les quelques responsables principaux de la ligne bourgeoise de l'UCMLB" (p4). Sommaire : La préparation de la dégénérescence totale actuelle (pp7-10). La trahison des principes fondamentaux du marxisme-léninisme : la théorie de la dictature sociale-fasciste, point central des conceptions politiques de la direction de l'UCMLB ; La direction de l'UCMLB instaure une dictature sociale-fasciste dans sa propre organisation sous le slogan "dictature du prolétariat" ; La direction de l'UCMLB organise une attaque systématique pour détruire le Parti Communiste Ouvrier en construction AMADA-TPO ; La direction de l'UCMLB détruit systématiquement toutes les normes léninistes du parti ; La direction de l'UCMLB fait appel au courant anti-communiste de l'ouvriérisme pour sa lutte contre AMADA-TPO ; La plate-forme de la direction de l'UCMLB sur "la révolution en Belgique" est une plate-forme trotskyste et anti-chinoise servant objectivement les intérêts du social-impérialisme russe (pp13-51). La lutte de la direction de l'UCMLB contre l'unification des marxistes-léninistes (pp52-65). Alle Macht aan de Arbeiders - Tout le Pouvoir aux Ouvriers (AMADA-TPO) fut fondé en octobre 1970 en tant que "parti en construction" par des militants maoïstes flamands de Leuven, issus du mouvement contestataire étudiant et engagés dans la solidarité avec les mineurs du Limbourg belge. Dès 1971, ils éditèrent leur première publication en français. L'organisation, marquée alors par l'ouvriérisme, le spontanéisme et le sectarisme, mena une lutte idéologique offensive contre ses deux principaux rivaux, le Parti Communiste Marxiste-Léniniste de Belgique - PCMLB, issu du Parti Communiste de Belgique fondé par Jacques Grippa, et l'Union des Communistes Marxistes-Léninistes de Belgique - UCMLB, qui implosa en mars-avril 1976 et dont une partie des militants rejoignit en mai AMADA-TPO. En 1979, celle-ci tint son premier Congrès et devint le Partij van de Arbeid van België - Parti du Travail de Belgique (PVDA-PTB), présidé par Ludo Martens ; Laurent-Désiré Kabila, le futur Président de la République Démocratique du Congo, assista comme observateur à ce premier Congrès. Toujours actif, le PVDA-PTB, premier parti belge de la gauche radicale en termes d'audience, n'a cependant jamais récolté que des résultats modestes lors des élections, ses deux meilleurs scores étant de 0,74 % aux élections fédérales de 1987 et de 0,84 % à celles de 2007. En 2008, Peter Mertens remplaça Ludo Martens à la présidence et le parti cessa de se réclamer de l'extrême-gauche, se considérant comme un parti communiste "proche des gens". L'Union des Communistes (Marxistes-Léninistes) de Belgique - UC(ML)B fut fondée en avril 1972 par des militants issus du groupe Tout le Pouvoir aux Travailleurs - TPT (lui-même issu en 1970 de l'organisation maoïste Université-Usine-Union - UUU créée en novembre 1968 à l'Université Libre de Bruxelles) et du Comité Joseph Staline pour l'Unité Rouge (créé en 1969). En avril 1976, l'organisation implosa et, en mai 1976, une majorité de ses militants rejoignit le mouvement AMADA-TPO. L'UC(ML)B survit néanmoins jusqu'en 1977, certains de ses membres créant alors le Parti Communiste de Belgique - Marxiste-Léniniste, qui prendra en 1986 le nom de Renouvea. Seller Inventory # 8836

More information about this seller | Contact this seller 3.

ALLE MACHT AAN DE ARBEIDERS - TOUT LE POUVOIR AUX OUVRIERS (AMADA-TPO)

Published by AMADA-TPO 1er février 1975, Antwerpen (1975)

Used

Quantity Available: 1

From: LIVRESCOLLECTOR (Lessines, Belgium)

Seller Rating: 5-star rating

Add to Basket
US$ 57.74
Convert currency
Shipping: US$ 17.40
From Belgium to U.S.A.
Destination, rates & speeds

About this Item: AMADA-TPO 1er février 1975, Antwerpen, 1975. Agrafé, 28,5cm x 20,5cm, 85pp stencylées. Excellent état. TRÈS RARE. L'UC(ML)B répliquera à ce texte en éditant en décembre 1975 l'ouvrage "Réponse aux théories révisionnistes d'AMADA-TPO sur l'unité des communistes". L'Union des Communistes (Marxistes-Léninistes) de Belgique - UC(ML)B fut fondée en avril 1972 par des militants issus du groupe Tout le Pouvoir aux Travailleurs - TPT (lui-même issu en 1970 de l'organisation maoïste Université-Usine-Union - UUU créée en novembre 1968 à l'Université Libre de Bruxelles) et du Comité Joseph Staline pour l'Unité Rouge (créé en 1969). En avril 1976, l'organisation implosa et, en mai 1976, une majorité de ses militants rejoignit le mouvement AMADA-TPO. L'UC(ML)B survit néanmoins jusqu'en 1977, certains de ses membres créant alors le Parti Communiste de Belgique - Marxiste-Léniniste, qui prendra en 1986 le nom de Renouveau Ouvrier. Alle Macht aan de Arbeiders - Tout le Pouvoir aux Ouvriers (AMADA-TPO) fut fondé en octobre 1970 en tant que "parti en construction" par des militants maoïstes flamands de Leuven, issus du mouvement contestataire étudiant et engagés dans la solidarité avec les mineurs du Limbourg belge. Dès 1971, ils éditèrent leur première publication en français. L'organisation, marquée alors par l'ouvriérisme, le spontanéisme et le sectarisme, mena une lutte idéologique offensive contre ses deux principaux rivaux, le Parti Communiste Marxiste-Léniniste de Belgique - PCMLB, issu du Parti Communiste de Belgique fondé par Jacques Grippa, et l'Union des Communistes Marxistes-Léninistes de Belgique - UCMLB, qui implosa en mars-avril 1976 et dont une partie des militants rejoignit en mai AMADA-TPO. En 1979, celle-ci tint son premier Congrès et devint le Partij van de Arbeid van België - Parti du Travail de Belgique (PVDA-PTB), présidé par Ludo Martens ; Laurent-Désiré Kabila, le futur Président de la République Démocratique du Congo, assista comme observateur à ce premier Congrès. Toujours actif, le PVDA-PTB, premier parti belge de la gauche radicale en termes d'audience, n'a cependant jamais récolté que des résultats modestes lors des élections, ses deux meilleurs scores étant de 0,74 % aux élections fédérales de 1987 et de 0,84 % à celles de 2007. En 2008, Peter Mertens remplaça Ludo Martens à la présidence et le parti cessa de se réclamer de l'extrême-gauche, se considérant comme un parti communiste "proche des gens". Belgique / Communisme / Maoïsme / Gauchisme. Seller Inventory # 8832

More information about this seller | Contact this seller 4.

AMADA-TPO

Published by Education Prolétarienne, Berchem (Belgique) (1976)

Used

Quantity Available: 1

From: LIVRESCOLLECTOR (Lessines, Belgium)

Seller Rating: 5-star rating

Add to Basket
US$ 57.74
Convert currency
Shipping: US$ 17.40
From Belgium to U.S.A.
Destination, rates & speeds

About this Item: Education Prolétarienne, Berchem (Belgique), 1976. Broché, 20,5cm x 14,5cm, 104pp, annexe (Procès-verbal du meeting de l'UCMLB à Louvain le 29 février 1976, 35pp). Excellent état. TRES RARE brochure de l'organisation Alle Macht aan de Arbeiders - Tout le Pouvoir aux Ouvriers (AMADA-TPO) éditée suite à un meeting organisé par l'Union des Communistes (Marxistes-Léninistes) de Belgique - UCMLB le 29 février 1976 à Louvain. AMADA-TPO y "appelle tous les militants et sympathisants de l'UCMLB à quitter cette organisation, dirigée par une poignée d'éléments anti-parti. AMADA est prêt à recueillir dans ses rangs tous les militants et sympathisnts de l'UCMLB, (ne faisant) exception que pour les quelques responsables principaux de la ligne bourgeoise de l'UCMLB" (p4). Sommaire : La préparation de la dégénérescence totale actuelle (pp7-10). La trahison des principes fondamentaux du marxisme-léninisme : la théorie de la dictature sociale-fasciste, point central des conceptions politiques de la direction de l'UCMLB ; La direction de l'UCMLB instaure une dictature sociale-fasciste dans sa propre organisation sous le slogan "dictature du prolétariat" ; La direction de l'UCMLB organise une attaque systématique pour détruire le Parti Communiste Ouvrier en construction AMADA-TPO ; La direction de l'UCMLB détruit systématiquement toutes les normes léninistes du parti ; La direction de l'UCMLB fait appel au courant anti-communiste de l'ouvriérisme pour sa lutte contre AMADA-TPO ; La plate-forme de la direction de l'UCMLB sur "la révolution en Belgique" est une plate-forme trotskyste et anti-chinoise servant objectivement les intérêts du social-impérialisme russe (pp13-51). La lutte de la direction de l'UCMLB contre l'unification des marxistes-léninistes (pp52-65). Alle Macht aan de Arbeiders - Tout le Pouvoir aux Ouvriers (AMADA-TPO) fut fondé en octobre 1970 en tant que "parti en construction" par des militants maoïstes flamands de Leuven, issus du mouvement contestataire étudiant et engagés dans la solidarité avec les mineurs du Limbourg belge. Dès 1971, ils éditèrent leur première publication en français. L'organisation, marquée alors par l'ouvriérisme, le spontanéisme et le sectarisme, mena une lutte idéologique offensive contre ses deux principaux rivaux, le Parti Communiste Marxiste-Léniniste de Belgique - PCMLB, issu du Parti Communiste de Belgique fondé par Jacques Grippa, et l'Union des Communistes Marxistes-Léninistes de Belgique - UCMLB, qui implosa en mars-avril 1976 et dont une partie des militants rejoignit en mai AMADA-TPO. En 1979, celle-ci tint son premier Congrès et devint le Partij van de Arbeid van België - Parti du Travail de Belgique (PVDA-PTB), présidé par Ludo Martens ; Laurent-Désiré Kabila, le futur Président de la République Démocratique du Congo, assista comme observateur à ce premier Congrès. Toujours actif, le PVDA-PTB, premier parti belge de la gauche radicale en termes d'audience, n'a cependant jamais récolté que des résultats modestes lors des élections, ses deux meilleurs scores étant de 0,74 % aux élections fédérales de 1987 et de 0,84 % à celles de 2007. En 2008, Peter Mertens remplaça Ludo Martens à la présidence et le parti cessa de se réclamer de l'extrême-gauche, se considérant comme un parti communiste "proche des gens". L'Union des Communistes (Marxistes-Léninistes) de Belgique - UC(ML)B fut fondée en avril 1972 par des militants issus du groupe Tout le Pouvoir aux Travailleurs - TPT (lui-même issu en 1970 de l'organisation maoïste Université-Usine-Union - UUU créée en novembre 1968 à l'Université Libre de Bruxelles) et du Comité Joseph Staline pour l'Unité Rouge (créé en 1969). En avril 1976, l'organisation implosa et, en mai 1976, une majorité de ses militants rejoignit le mouvement AMADA-TPO. L'UC(ML)B survit néanmoins jusqu'en 1977, certains de ses membres créant alors le Parti Communiste de Belgique - Marxiste-Léniniste, qui prendra en 1986 le nom de Renouveau Ouvrier. Belgique / Communisme / Maoïsme / Gauchisme. Seller Inventory # 8835

More information about this seller | Contact this seller 5.

AMADA-TPO

Published by Education Prolétarienne, Berchem (Belgique) (1976)

Used

Quantity Available: 1

From: LIVRESCOLLECTOR (Lessines, Belgium)

Seller Rating: 5-star rating

Add to Basket
US$ 67.37
Convert currency
Shipping: US$ 17.40
From Belgium to U.S.A.
Destination, rates & speeds

About this Item: Education Prolétarienne, Berchem (Belgique), 1976. Broché, 20,5cm x 14,5cm, 92pp, annexes (Résolution du Comité Central - CC de l'UC(ML)B du 19 février 1976 sur la fraction du Président d'AMADA et du cadre du Comité Régional de Bruxelles et Résolution du CC de TPO-AMADA du 22 février 1976 en réponse à la Résolution du CC de l'UC(ML)B du 19 février. Passages soulignés au stylo-bille, sinon très bon état. TRÈS RARE ouvrage dirigé contre les principaux dirigeants de l'Union des Communistes (Marxistes-Léninistes) de Belgique - UC(ML)B. Sommaire: L'importance de la critique de la ligne trotskyste et anti-parti de la direction de l'UCMLB (pp3-14). L'élaboration de la théorie du "complot": Le "Complot": une attaque désespérée pour détruire AMADA-TPO; L'attaque de Pollet-Nejszaten contre le Parti albanais et le mouvement communiste international; Le Comité Central de l'UC était un groupe d'intrigants et de comploteurs; La dictature sociale-fasciste instaurée à l'UC (pp15-77). Alle Macht aan de Arbeiders - Tout le Pouvoir aux Ouvriers (AMADA-TPO) fut fondé en octobre 1970 en tant que "parti en construction" par des militants maoïstes flamands de Leuven, issus du mouvement contestataire étudiant et engagés dans la solidarité avec les mineurs du Limbourg belge. Dès 1971, ils éditèrent leur première publication en français. L'organisation, marquée alors par l'ouvriérisme, le spontanéisme et le sectarisme, mena une lutte idéologique offensive contre ses deux principaux rivaux, le Parti Communiste Marxiste-Léniniste de Belgique - PCMLB, issu du Parti Communiste de Belgique fondé par Jacques Grippa, et l'Union des Communistes Marxistes-Léninistes de Belgique - UCMLB, qui implosa en mars-avril 1976 et dont une partie des militants rejoignit en mai AMADA-TPO. En 1979, celle-ci tint son premier Congrès et devint le Partij van de Arbeid van België - Parti du Travail de Belgique (PVDA-PTB), présidé par Ludo Martens ; Laurent-Désiré Kabila, le futur Président de la République Démocratique du Congo, assista comme observateur à ce premier Congrès. Toujours actif, le PVDA-PTB, premier parti belge de la gauche radicale en termes d'audience, n'a cependant jamais récolté que des résultats modestes lors des élections, ses deux meilleurs scores étant de 0,74 % aux élections fédérales de 1987 et de 0,84 % à celles de 2007. En 2008, Peter Mertens remplaça Ludo Martens à la présidence et le parti cessa de se réclamer de l'extrême-gauche, se considérant comme un parti communiste "proche des gens". L'Union des Communistes (Marxistes-Léninistes) de Belgique - UC(ML)B fut fondée en avril 1972 par des militants issus du groupe Tout le Pouvoir aux Travailleurs - TPT (lui-même issu en 1970 de l'organisation maoïste Université-Usine-Union - UUU créée en novembre 1968 à l'Université Libre de Bruxelles) et du Comité Joseph Staline pour l'Unité Rouge (créé en 1969). En avril 1976, l'organisation implosa et, en mai 1976, une majorité de ses militants rejoignit le mouvement AMADA-TPO. L'UC(ML)B survit néanmoins jusqu'en 1977, certains de ses membres créant alors le Parti Communiste de Belgique - Marxiste-Léniniste, qui prendra en 1986 le nom de Renouveau Ouvrier. Belgique / Communisme / Maoïsme / Gauchisme. Seller Inventory # 8840

More information about this seller | Contact this seller 6.

LE BUREAU NATIONAL DE L'ORGANISATION MARXISTE-LÉNINISTE AMADA-TPO

Published by Education Prolétarienne, Berchem (Belgique) (1976)

Used

Quantity Available: 1

From: LIVRESCOLLECTOR (Lessines, Belgium)

Seller Rating: 5-star rating

Add to Basket
US$ 73.14
Convert currency
Shipping: US$ 17.40
From Belgium to U.S.A.
Destination, rates & speeds

About this Item: Education Prolétarienne, Berchem (Belgique), 1976. Broché, 20,5cm x 14,5cm, 117pp + 16pp de supplément (chapitre intitulé "Une troisième guerre mondiale et la position des Etats-Unis et de l'OTAN" et errata), photos et illustrations, carte. Petit pli aux coins droits de la couverture recto, passages soulignés au stylo-bille et au crayon, quelques annotations manuscrites, sinon très bon état, complet du supplément et des errata édités après novembre 1976. TRES RARE ouvrage dans lequel le Bureau National d'AMADA-TPO expose son programme tout en l'opposant à "la ligne de la direction de l'UC" (l'Union des Communistes (Marxistes-Léninistes) de Belgique - UC(ML)B) "qui emploie le drapeau marxiste-léniniste pour vendre ses positions trotskystes qui font le jeu du social-impérialisme" (Introduction). Cet ouvrage ne sera diffusé que pendant quelques mois, le bimensuel AMADA-TPO n° 78 du 22 décembre 1976 qualifiant le chapitre "La lutte pour un gouvernement de démocratie populaire" de "fondamentalement erroné". Sommaire : L'analyse des Trois Mondes : Les caractéristiques générales de l'impérialisme ; Les caractéristiques spécifiques de la phase actuelle de l'impérialisme ; La situation internationale actuelle est caractérisée par l'existence (sic) des Trois Mondes ; Les caractéristiques spécifiques du Deuxième Monde ; Les caractéristiques spécifiques du social-impérialisme russe (pp5-51). La rivalité pour l'hégémonie mondiale entre l'Union Soviétique et les Etats-Unis débouchera inévitablement sur une Troisième Guerre mondiale ; Selon la position trotskyste de la direction d'UC "les facteurs de la révolution dominent" ; Qui est l'ennemi principal contre lequel les ouvriers et travailleurs de Belgique doivent concentrer leurs coups ? La situation en Europe est-elle mûre pour la révolution prolétarienne ? Diriger la lutte de façon immédiate sur l'instauration de la dictature du prolétariat c'est faire le jeu du social-impérialisme ; Même si une guerre mondiale éclate, la direction de l'UC veut continuer à suivre sa ligne trotskyste (pp53-65). La lutte pour l'indépendance nationale ; La lutte pour le renforcement de la défense nationale est basée sur la mobilisation des masses populaires ; La lutte pour les droits démocratiques et économiques des ouvriers et des travailleurs ; La lutte pour un gouvernement de démocratie populaire ; Critique de la ligne trotskyste de la direction d'UC (pp67-100). La révolution démocratique populaire est la préparation directe de la révolution socialiste (pp103-112). Alle Macht aan de Arbeiders - Tout le Pouvoir aux Ouvriers (AMADA-TPO) fut fondé en octobre 1970 en tant que "parti en construction" par des militants maoïstes flamands de Leuven, issus du mouvement contestataire étudiant et engagés dans la solidarité avec les mineurs du Limbourg belge. Dès 1971, ils éditèrent leur première publication en français. L'organisation, marquée alors par l'ouvriérisme, le spontanéisme et le sectarisme, mena une lutte idéologique offensive contre ses deux principaux rivaux, le Parti Communiste Marxiste-Léniniste de Belgique - PCMLB, issu du Parti Communiste de Belgique fondé par Jacques Grippa, et l'Union des Communistes Marxistes-Léninistes de Belgique - UCMLB, qui implosa en mars-avril 1976 et dont une partie des militants rejoignit en mai AMADA-TPO. En 1979, celle-ci tint son premier Congrès et devint le Partij van de Arbeid van België - Parti du Travail de Belgique (PVDA-PTB), présidé par Ludo Martens ; Laurent-Désiré Kabila, le futur Président de la République Démocratique du Congo, assista comme observateur à ce premier Congrès. Toujours actif, le PVDA-PTB, premier parti belge de la gauche radicale en termes d'audience, n'a cependant jamais récolté que des résultats modestes lors des élections, ses deux meilleurs scores étant de 0,74 % aux élections fédérales de 1987 et de 0,84 % à celles de 2007. En 2008, Peter Mertens remplaça Ludo Martens à la présidence et le parti cessa de se réclamer de l'extrême-gauche, se considérant comme un parti communiste "proche des. Seller Inventory # 8838

More information about this seller | Contact this seller 7.

LE BUREAU NATIONAL DE L'ORGANISATION MARXISTE-LÉNINISTE AMADA-TPO

Published by Education Prolétarienne, Berchem (Belgique) (1976)

Used

Quantity Available: 1

From: LIVRESCOLLECTOR (Lessines, Belgium)

Seller Rating: 5-star rating

Add to Basket
US$ 76.99
Convert currency
Shipping: US$ 17.40
From Belgium to U.S.A.
Destination, rates & speeds

About this Item: Education Prolétarienne, Berchem (Belgique), 1976. Broché, 20,5cm x 14,5cm, 117pp + 16pp de supplément (chapitre intitulé "Une troisième guerre mondiale et la position des Etats-Unis et de l'OTAN" et errata), photos et illustrations, carte. Un paragraphe souligné et marqué en marge au stylo-bille rouge p. 6, une annotation manuscrite p. 87, sinon excellent état, complet du supplément et des errata édités après novembre 1976. TRES RARE ouvrage dans lequel le Bureau National d'AMADA-TPO expose son programme tout en l'opposant à "la ligne de la direction de l'UC" (l'Union des Communistes (Marxistes-Léninistes) de Belgique - UC(ML)B) "qui emploie le drapeau marxiste-léniniste pour vendre ses positions trotskystes qui font le jeu du social-impérialisme" (Introduction). Cet ouvrage ne sera diffusé que pendant quelques mois, le bimensuel AMADA-TPO n° 78 du 22 décembre 1976 qualifiant le chapitre "La lutte pour un gouvernement de démocratie populaire" de "fondamentalement erroné". Sommaire : L'analyse des Trois Mondes : Les caractéristiques générales de l'impérialisme ; Les caractéristiques spécifiques de la phase actuelle de l'impérialisme ; La situation internationale actuelle est caractérisée par l'existence (sic) des Trois Mondes ; Les caractéristiques spécifiques du Deuxième Monde ; Les caractéristiques spécifiques du social-impérialisme russe (pp5-51). La rivalité pour l'hégémonie mondiale entre l'Union Soviétique et les Etats-Unis débouchera inévitablement sur une Troisième Guerre mondiale ; Selon la position trotskyste de la direction d'UC "les facteurs de la révolution dominent" ; Qui est l'ennemi principal contre lequel les ouvriers et travailleurs de Belgique doivent concentrer leurs coups ? La situation en Europe est-elle mûre pour la révolution prolétarienne ? Diriger la lutte de façon immédiate sur l'instauration de la dictature du prolétariat c'est faire le jeu du social-impérialisme ; Même si une guerre mondiale éclate, la direction de l'UC veut continuer à suivre sa ligne trotskyste (pp53-65). La lutte pour l'indépendance nationale ; La lutte pour le renforcement de la défense nationale est basée sur la mobilisation des masses populaires ; La lutte pour les droits démocratiques et économiques des ouvriers et des travailleurs ; La lutte pour un gouvernement de démocratie populaire ; Critique de la ligne trotskyste de la direction d'UC (pp67-100). La révolution démocratique populaire est la préparation directe de la révolution socialiste (pp103-112). Alle Macht aan de Arbeiders - Tout le Pouvoir aux Ouvriers (AMADA-TPO) fut fondé en octobre 1970 en tant que "parti en construction" par des militants maoïstes flamands de Leuven, issus du mouvement contestataire étudiant et engagés dans la solidarité avec les mineurs du Limbourg belge. Dès 1971, ils éditèrent leur première publication en français. L'organisation, marquée alors par l'ouvriérisme, le spontanéisme et le sectarisme, mena une lutte idéologique offensive contre ses deux principaux rivaux, le Parti Communiste Marxiste-Léniniste de Belgique - PCMLB, issu du Parti Communiste de Belgique fondé par Jacques Grippa, et l'Union des Communistes Marxistes-Léninistes de Belgique - UCMLB, qui implosa en mars-avril 1976 et dont une partie des militants rejoignit en mai AMADA-TPO. En 1979, celle-ci tint son premier Congrès et devint le Partij van de Arbeid van België - Parti du Travail de Belgique (PVDA-PTB), présidé par Ludo Martens ; Laurent-Désiré Kabila, le futur Président de la République Démocratique du Congo, assista comme observateur à ce premier Congrès. Toujours actif, le PVDA-PTB, premier parti belge de la gauche radicale en termes d'audience, n'a cependant jamais récolté que des résultats modestes lors des élections, ses deux meilleurs scores étant de 0,74 % aux élections fédérales de 1987 et de 0,84 % à celles de 2007. En 2008, Peter Mertens remplaça Ludo Martens à la présidence et le parti cessa de se réclamer de l'extrême-gauche, se considérant comme un parti communiste "proche des gens". L'Union des Communiste. Seller Inventory # 8837

More information about this seller | Contact this seller 8.

TOUT LE POUVOIR AUX OUVRIERS (ALLE MACHT AAN DE ARBEIDERS) (AMADA-TPO)

Published by AMADA-TPO, Antwerpen (1973)

Used

Quantity Available: 1

From: LIVRESCOLLECTOR (Lessines, Belgium)

Seller Rating: 5-star rating

Add to Basket
US$ 96.24
Convert currency
Shipping: US$ 17.40
From Belgium to U.S.A.
Destination, rates & speeds

About this Item: AMADA-TPO, Antwerpen, 1973. Dos collé, 27cm x 21cm, VI + 136pp. Légères petites rousseurs au bord inférieur de la couverture verso, sinon excellent état. TRES RARE recueil de trois textes. Sommaire : Rapport sur la critique du révisionnisme (juillet 1972) (p1-49). Quatre orientations du mouvement de critique contre le révisionnisme (décembre 1972) : Renforcer l'esprit de parti ; Les ouvriers d'avant-garde dans le Parti Communiste ; Esprit de lutte de classes - sens de la pratique ; Le journal communiste, instrument principal pour la construction du parti (pp50-78). Rapport sur la consolidation organisationnelle (août 1973) : Mouvement de rectification sur la construction organisationnelle du parti ; Discipline, efficacité, sens de la pratique, passer des belles paroles aux actes ; Construire des cellules prolétariennes qui travaillent efficacement et qui sont issues de la lutte de classe et de l'éducation politique des ouvriers d'avant-garde ; Donner la priorité aux militants et aux sympathisants ouvriers dans la construction organisationnelle et dans l'éducation idéologique et politique ; Mobiliser tous les membres du parti pour construire de puissants organes dirigeants ; La critique et l'autocritique sont le fondement de l'éducation communiste ; Procédure d'admission au Parti Communiste pour les intellectuels (pp79-136). Alle Macht aan de Arbeiders - Tout le Pouvoir aux Ouvriers (AMADA-TPO) fut fondé en octobre 1970 en tant que "parti en construction" par des militants maoïstes flamands de Leuven, issus du mouvement contestataire étudiant et engagés dans la solidarité avec les mineurs du Limbourg belge. Dès 1971, ils éditèrent leur première publication en français. L'organisation, marquée alors par l'ouvriérisme, le spontanéisme et le sectarisme, mena une lutte idéologique offensive contre ses deux principaux rivaux, le Parti Communiste Marxiste-Léniniste de Belgique - PCMLB, issu du Parti Communiste de Belgique fondé par Jacques Grippa, et l'Union des Communistes Marxistes-Léninistes de Belgique - UCMLB, qui implosa en mars-avril 1976 et dont une partie des militants rejoignit en mai AMADA-TPO. En 1979, celle-ci tint son premier Congrès et devint le Partij van de Arbeid van België - Parti du Travail de Belgique (PVDA-PTB), présidé par Ludo Martens ; Laurent-Désiré Kabila, le futur Président de la République Démocratique du Congo, assista comme observateur à ce premier Congrès. Toujours actif, le PVDA-PTB, premier parti belge de la gauche radicale en termes d'audience, n'a cependant jamais récolté que des résultats modestes lors des élections, ses deux meilleurs scores étant de 0,74 % aux élections fédérales de 1987 et de 0,84 % à celles de 2007. En 2008, Peter Mertens remplaça Ludo Martens à la présidence et le parti cessa de se réclamer de l'extrême-gauche, se considérant comme un parti communiste "proche des gens". Belgique / Communisme / Maoïsme / Gauchisme. Seller Inventory # 8825

More information about this seller | Contact this seller 9.

Results (1 - 9) of 9